Questions fréquemment posées

Qu’est-ce que la nycturie ?

La nycturie est un mot qui désigne le fait de « se réveiller la nuit pour aller uriner ». Cela survient régulièrement, aussi souvent chez les hommes que chez les femmes. La fréquence de la nycturie augmente avec l’âge et plus de la moitié des personnes âgées plus de 50 ans doivent se lever au moins une fois par nuit pour uriner. Beaucoup de gens pensent qu’il est tout à fait normal de se lever la nuit pour uriner avec l’âge. En effet, le vieillissement modifie tant l’architecture de notre sommeil que le fonctionnement de notre vessie et de nos reins. Mais la nycturie a très souvent d’autres causes.

Quels volumes est-il normal de boire et d’uriner ?

La quantité exacte dont vous avez besoin, dépend de votre âge, de l’effort physique, de la température extérieure, de ce que vous mangez et de votre état de santé. Un adulte a en moyenne besoin de 1,5 à 2 litres par jour sous la forme de boissons. L’eau est nécessaire à l’absorption et au transport des nutriments dans l’organisme. Les déchets et l’excès de liquide sont éliminés via les urines. Normalement, l’organisme produit 1 à 2 litres d’urine par jour. Si tout fonctionne comme il faut, plus de 70-80 % de toute l’urine est produite pendant la journée. L’urine provenant des reins est acheminée vers la vessie. Dès que celle-ci est pleine, nous ressentons le besoin d’uriner. Le volume d’une miction normale varie entre 350 et 500 ml. En journée, un adulte urine en moyenne 4 à 6 fois. La nuit, nous devons normalement pouvoir dormir d’une traite sans uriner. C’est la vasopressine qui y veille. Cette hormone concentre l’urine pendant la nuit.

Quel problèmes un médecin peut-il déceler ?

Le médecin peut pratiquer un certain nombre d’examens et instaurer un traitement approprié après avoir recherché les éléments suivants : évaluation de la consommation de boissons et d’aliments, troubles hormonaux, problèmes de vessie et de prostate, infections urinaires, problèmes rénaux et cardiaques. Si l’on constate une polyurie et/ou une polydipsie (surconsommation de boissons), vous serez peut-être adressé(e) à un spécialiste qui recherchera un éventuel diabète.

Troubles vésicaux

Si vous avez des problèmes de remplissage ou de vidange de la vessie, vous subirez d’abord des examens urologiques afin d’en déterminer la cause. Ensuite, vous serez peut-être traité(e) avec divers types de médicaments (par exemple, des anticholinergiques, des alphabloquants, des inhibiteurs de la 5-alpha-réductase…).

Polyurie nocturne

Quand une polyurie (surproduction d’urine) nocturne est constatée, on vérifie également qu’il n’y ai pas de troubles vésicaux (par exemple, une contraction involontaire de la vessie) et/ou de problèmes prostatiques. Il se peut également que, la nuit, les reins produisent beaucoup plus d’urine.

Comment faire le diagnostic d’une surproduction d’urine la nuit ?

La nuit, en situation physiologique, la volume d’urine produit représente 20 à 30% du volume des 24h. La quantité d’urine produite au cours de la nuit peut se mesurer à l’aide de ce que l’on appelle un calendrier (ou catalogue) mictionnel. On y note le nombre de mictions et, à chaque fois, le volume uriné (pour en savoir plus, reportez-vous à la partie « Comment compléter son calendrier mictionnel ? »). Le volume d’urine produit la nuit s’obtient en additionnant :

  • le volume des mictions survenues après s’être couché avec l’intention de dormir
  • le volume de la première miction après le lever ( le lendemain matin). Si ce volume dépasse 20-30 % de la production sur 24 heures, on parle de polyurie nocturne, c’est-à-dire de surproduction nocturne d’urine.
Quelle influence les boissons et la nourriture ont-ils sur la ployurie nocturne ?

Il est notoire que l’alcool et la caféine (présente dans le thé et le café) stimulent la production d’urine. Une limitation de la consommation de ces substances avant le coucher aide à diminuer le nombre de fois où l’on doit se lever la nuit pour aller uriner.

La nycturie touche-t-elle uniquement les personnes âgées ?

La nycturie se présente dans tous les groupes d’âge. La gravité du problème augmente cependant avec l’âge.

La nycturie est-elle plus fréquente chez les hommes ?

La nycturie se présente aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Une étude néerlandaise a toutefois montré qu’en fait, davantage de femmes que d’hommes sont incommodées par la nycturie (âge de 18 à 74 ans)

Existe-t-il un lien entre la nycturie et l’énurésie ?

Certaines personnes qui doivent se lever pour aller uriner ont été énurétiques pendant leur enfance. La différence entre la nycturie et l’énurésie est que, contrairement aux personnes souffrant de nycturie, l’énurétique n’est pas réveillé par la sensation d’avoir la vessie pleine.
Pour davantage d’informations concernant l’énurésie, consultez notre site web www.nuitsseches.be.

Est-il utile de consulter un médecin ?

Si la nycturie exerce une influence négative sur votre sommeil, il est important de consulter un médecin.
Le médecin peut en effet procéder très rapidement à un certain nombre d’examens et lancer un traitement adapté après constatation des éléments suivants:

  • Evaluation des habitudes alimentaires et de boisson
  • Troubles hormonaux
  • Problèmes de vessie et de prostate
  • Infections urinaires
  • Problèmes rénaux
  • Problèmes cardiaques